L’infusion de matière fécale: c’est bon pour la santé !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet de recherche qui peut vous paraître ignoble et donc qui a gagné sa place dans ma sélection 2013 pour les IgNobel. Le titre de l’article scientifique, dont je vais vous parler, publié dans le New England Journal of Medicine (LE magazine scientifique médical de référence), est le suivant : « Duodenal Infusion of Donor Feces for recurrent Clostridium Difficile ». Une traduction en français et en langage vulgarisé donnerait : « Infusion de matière fécale de donneur pour soigner la diarrhée ». Oui oui, vous avez bien compris, le don de matière fécale risque de se développer dans les prochaines années. Explications.

Tout d’abord qu’est ce que le Clostridium Difficile ?

Il s’agit de bactéries uniquement actives dans l’intestin. Elle fait partie, comme de nombreuses autres bactéries, de la flore intestinale (je ferai un article dessus pour Kidi’science, le blog pour enfants du C@fé des Sciences) chez 5% de la population mondiale. En condition normale, sa présence n’est pas nocive pour l’Homme. Cependant, cette bactérie est très résistante aux antibiotiques. En cas de traitement antibiotique, il se peut que les autres bactéries de la flore intestinale soient touchées, entraînant alors une forte augmentation du nombre de Clostridium Dificile. Dans ce cas, cette bactérie va produire plusieurs toxines entraînant une diarrhée. La prolifération de cette bactérie peut également être due à une défaillance du système immunitaire. Chez certains patients, la diarrhée peut être très sévère et peut même, dans certains cas, entraîner la mort.

Comment soigner cette infection bactérienne ?

Comme je vous l’ai dit précédemment, Clostridium Difficile est extrêmement résistante aux antibiotiques et se développe quand la flore intestinale est chamboulée. Des médecins hollandais ont alors voulu testé, sur les patients atteints de diarrhée, l’effet de l’infusion de matière fécale de donneurs sains. Ils espéraient ainsi reconstituer la flore intestinale du malade, en apportant directement des bactéries protectrices. En effet, lorsque la flore bactérienne est correctement constituée, les « bonnes » bactéries forment une sorte de barrière de protection, empêchant le développement des « mauvaises ».

Comment ont –ils procédé ?

Eh non ce n’est pas une infusion en sachet comme vous avez l’habitude de boire ! En fait ils ont fait infuser la matière fécale dans une solution saline et après avoir filtré le liquide, ils l’ont injecté directement dans le duodénum du patient grâce à un tube (cf schéma ci-dessous). Entre le don et l’infusion, seulement 6h se sont écoulées. L’injection de l’infusion dans le duodénum prend 30 min.

Quels sont les résultats obtenus ?

Les médecins ont testé 3 traitements en parallèle. Le 1er groupe a reçu un traitement antibiotique pendant 4 jours, puis une infusion de matière fécale après lavage intestinal. Le 2ème groupe a reçu uniquement le traitement antibiotique pendant 14 jours et le 3ème groupe a reçu le traitement antibiotique pendant 14 jours puis leurs intestins ont été lavés.

Pour le 1er groupe, 13 patients sur 16 ont été guéris de la diarrhée. Pour les groupes 2 et 3, seuls 4 et 3 patients sur 13 ont été guéris. L’infusion de matière fécale permet donc de soigner la diarrhée, causée par Clostridium Difficile, de manière efficace.

Cet article très sérieux et très important pour la recherche médicale reste néanmoins assez cocasse et mérite un prix aux prochains IgNobels. Et peut être que Louis Ferdinand Céline avait raison en disant : « La merde a de l’avenir. Vous verrez qu’un jour on en fera des discours. »

Pour en savoir plus :

Un grand merci à Stéphanie Dubut du blog http://stefcomics.blogspot.fr pour ses magnifiques dessins qui ont égayé mon article. Je vous conseille fortement d’aller faire un tour sur son site !